Langue :
Contactez-nous au +33 (0)9 53 78 62 54 du lundi au samedi 10H à 12H et 14H à 19H

comment choisir son parachute de plongée Mon Compte
Plongée - Chasse sous marine - Natation
Apnée & bientôt Triathlon
Panier 0
Panier 0

Votre panier est vide.

Demander un devis

comment choisir son parachute de plongée

Comment choisir un parachute de Palier ?


Il est évident qu’en voyant la multitude de parachutes de palier proposés par les grandes marques, qu’il est très difficile de se faire sa propre idée.

Le but de cette fiche technique est de vous accompagner de le choix de cet article de sécurité le plus utilisé par les plongeurs autonomes.



 

Nous allons commencer par énumérer les différents matériaux rencontrés:

  • PVC thermosoudé

  • CORDURA  (nylon enduit polyuréthane)

Le premier est composé de plastique et de 57 % de sel de mer (NaCl) et à 43 % de pétrole. Il est pratiquement impossible à recycler.

2 coupes sont alors soudés pour former le parachute PVC. Vous retrouverez souvent à la base 2 languettes de plomb pour lester un peu le parachute, mais ça ne suffira pas à le faire tenir droit.

Le parachute en PVC est souvent accompagné d’une pochette de rangement attenante ou non.

Nous préférons la version attenante, cela évite de la perdre.

C’est un produit d’entrée de gamme qui vous permettra de commencer à vous signaliser en plongée autonome. Son prix peut varié entre 14€ et 25€ suivant sa largeur et longueur, ainsi que de la marque.

Le deuxième est en nylon cousu collé, il est beacoup plus résistant et plus grand que le classic PVC. Il généralement utiliser en plongée TEK (mélanges,spéleo), mais aussi en formation. Les moniteurs utilisent généralement celui ci pour sa résistance à l'abrasion et sa facilité d'utilisation en milieu hostile.

Mais en pratique, tout dépend de votre niveau de plongée et du milieu dans lequel vous plongez.

Par exemple, si vous plongez en lac et que vous êtes niveau autonome en loisir, un parachute standard sera suffisant car il n’y a que très peu de vague en Lac !

Votre parachute restera donc plus facilement droit, si vous le lestez correctement, bien sur.

L’intérêt d’avoir un parachute dit « Tek » avec bec de canard (valve anti retour), purge manuelle et de surpression, c’est d’avoir toujours son parachute gonflé, même si sa position est parfois horizontale avec une mauvaise mer. Sa composition est aussi beaucoup plus robuste (cordura), il sera donc beaucoup plus résistant dans le temps et ne pourra pas se déchirer comme le PVC au bout d’un certain temps.

 

Voir nos Parachutes de Palier !